« Papa, j’ai peur… »

Harcèlement« Papa, je ne veux plus aller à l’école. J’ai peur. » Lorsque Camille, ma fille de 8 ans, nous place Elodie et moi devant notre responsabilité de parents, il faut réagir. Tout est dans le « je ne veux PLUS« .
Dans le même temps, l’épouse du Président de la République s’engage contre le harcèlement à l’école. De cette mésaventure, je tire une conclusion, l’administration semble très fortement démunie face à ce type de situation. Il est temps de réagir, pour Camille, pour les victimes.

Histoires de rebelles…

19 / 02 2018

Etre rebelle25 janvier. A peine revenu du forum de Davos, Emmanuel Macron se rend en Haute-Loire pour ses vœux au monde agricole. Davos vs Haute-Loire. Comme un symbole du match qui se joue aujourd’hui entre deux France. Celle des territoires face à Paris, celle des campagnes face aux métropoles. Un match qu’Emmanuel Macron et son gouvernement ne semblent pas maîtriser à 4 jours de l’ouverture du traditionnel Salon de l’Agriculture… C’est là pain béni pour les présidents de régions et de départements, soutenus par les élus locaux ruraux ou néo-ruraux. A commencer par le (trop ?) rebelle Laurent Wauquiez…

Wauquiez Président ? Comme une évidence…

4 / 09 2017

Laurent-Wauquiez

 

 

L’annonce a sonné comme une évidence. A l’issue d’un plan média digne d’une rock star, Laurent Wauquiez a enfin levé un suspense insoutenable : oui il sera candidat à la présidence des Républicains. Pour succéder à qui déjà ? Personne ne le sait. Mais on s’en fout, ce qui compte c’est que c’est quasi plié : il sera élu. Sur une ligne « A droite toute ». Et si c’était là une chance à saisir ?

Je n’aurais pas voté David…

11 / 07 2017

david-kimelfeldDavid Kimelfeld a été élu dès le premier tour hier président de la Métropole de Lyon. J’aime bien David, c’est un ami et je le respecte. Mais si j’avais eu à siéger au conseil de la métropole, je n’aurais pas voté pour lui…

 

 

Siphonné

29 / 05 2017

Siphon

 

« Se dit d’un fou, d’un fada », mais aussi « Action de vider un réservoir à l’aide d’un siphon ». Deux faces d’une même pièce lancée sur le tapis vert des élections par Emmanuel Macron. Chapeau l’artiste !

 

Poussez-vous donc un peu…

27 / 04 2017

place-aux-jeunes2Je bois mon café au comptoir de L’Aventure. Un client, en payant, chantonne une chanson de Brassens en hommage à Macron. La veille, « il piccolo principe » (le petit prince comme l’ont surnommé les médias italiens) est arrivé premier. Depuis, j’ai ces vers du poète de Sète en tête…

Dire à ces brave gens « Poussez-vous donc un peu ! »
Place aux jeunes en quelque sorte…

 

Rase campagne

5 / 03 2017

stop800 jours. Et une défaite en rase campagne… En écrivant son livre au lendemain de l’échec d’Alain Juppé à la primaire de la droite et du centre, Gilles Boyer, son directeur de campagne, ne se doutait pas que son titre, « Rase campagne », allait être aussi prémonitoire…

« Nous sommes le drapeau rouge et le rouge du drapeau ! »

5 / 02 2017

50799085039__0CFD7E12-6D5D-4FF7-89AF-2DBC88C441B1J’adore cette phrase. J’aurais aimé l’écrire. C’était place de la Bastille, en 2012. Jean-Luc Mélenchon y tenait meeting. Formules ciselées, références historiques, culture politique, c’est un peu tout ça Mélenchon, le candidat qui veut faire des élections « une insurrection civique (…) et ouvrir la brèche qu’attends toute l’Europe de son volcan français !, clamait-il déjà à l’époque. Oui ça se voit, ça se sent, ça se sait : le printemps est dans 3 jours. Chaque matin qui se lève la lumière étend son domaine, la nuit se replie. Vienne le temps des cerises et des jours heureux. » Même la Commune de Paris était citée au tribunal d’une histoire qui a terminé au pied du podium à 11,1%. Méluche est de retour en 2017, à sa « droite » Hamon lui taille déjà des croupières. De quoi motiver l’aristo que je suis à se rendre d’un pas vaillant écouter le coupeur de têtes à Eurexpo !

Les mots qui rendent heureux

4 / 02 2017

MeetingMacron2« Je te dirais les mots bleus, les mots qui rendent heureux » chantait Christophe. Emmanuel Macron revendique l’optimisme, comme une marque de fabrique. « L’optimisme c’est cette volonté de regarder ce qui va advenir et de vouloir y jouer un rôle résolu » affirmait-il en mars dernier au Printemps de l’Optimisme organisé par l’ami Thierry Saussez.

Depuis quelques mois, Macron est en marche vers une terre promise dont lui seul connaît les rivages tant il n’ose se mettre en danger en formulant un projet précis. Mais cela viendra, et la presse qui lèche se retrouvera peut être à devenir la presse qui lynche…