Ce week-end, c’est Macron puis Mélenchon

jean-luc-melenchon-et-emmanuel-macron

 

Ce week-end, je passe du violet (l’alliance du bleu et du rose) au rouge pétard ! Lyon Capitale m’a demandé, ainsi qu’à d’autres personnes de la société civile ou du monde politique, de commenter live les meetings de 3 candidats à la Présidentielle présents à Lyon.
Pour ma part, j’ai choisi selon mon cœur : Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Tant pis pour Marine.

Formules ciselées, références historiques, culture politique, c’est un peu tout ça Mélenchon, le candidat qui veut faire des élections « une insurrection civique (…) et ouvrir la brèche qu’attends toute l’Europe de son volcan français !, clamait-il en 2012. Oui ça se voit, ça se sent, ça se sait : le printemps est dans 3 jours. Chaque matin qui se lève la lumière étend son domaine, la nuit se replie. Vienne le temps des cerises et des jours heureux.«  Même la Commune de Paris était citée au tribunal de son histoire. De quoi motiver l’aristo que je suis à se rendre d’un pas vaillant écouter le coupeur de têtes à Eurexpo !

Emmanuel Macron, c’est une autre histoire. Fin lettré lui aussi, il me fait penser à la chanson de Christophe… « Je te dirais les mots bleus, les mots qui rendent heureux. » Mais comme l’écrivait Laurent Wauquiez en 2007 dans le numéro 120 de la revue Commentaire : « Derrière toute communication, il y a une exigence d’action ». Alors, dévoilera-t-il son projet de week-end à Lyon ? J’attends avec gourmandise son discours dont il se murmure qu’il pourrait marquer un tournant de sa campagne présidentielle, quelques jours après la « gauchisation » du PS et le plombage de François Fillon.

On se retrouve donc dès demain samedi sur le live de Lyon Capitale (qui a déjà démarré) et le soir sur mon blog !

Poster un commentaire


trois − 2 =