Prix de l’artiste francophone : J-5

La-Biennale-d-art-contemporain-de-Lyon_mediumC’est le 14 septembre, durant la soirée inaugurale de la 11e Biennale d’art contemporain de Lyon, que Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, remettront le prix de l’artiste francophone. Un événement co-organisé par la Biennale et la Maison de la Francophonie que je préside.

Créé lors de la dernière Biennale, le Prix de l’artiste francophone sera remis au cours du vernissage à l’un des artistes participant, originaire d’un des 75 pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie, ou, tout simplement, revendiquant une culture francophile.

28 artistes présents à la Biennale ont candidaté pour ce prix d’une valeur de 5000 euros, entièrement financé par un mécène privé. Un jury, composé de professionnels, de Georges Képénékian, maire adjoint de Lyon délégué à la culture et votre serviteur, se réunira le 13 pour désigner l’artiste francophone de cette Biennale.

« Une terrible beauté est née », c’est le thème de cette 11e Biennale. Cela aurait pu être l’exclamation de Senghor lorsqu’il a créé, avec trois autres chefs d’Etat de pays décolonisés, la Francophonie. Il y a tout juste 41 ans. 75 pays ont aujourd’hui choisi de revendiquer une langue et une vision du monde en partage. Un tiers des pays du monde qui, par cet engagement, refusent l’uniformité et plaident pour la différence, la diversité culturelle, le mouvement.

Cette année, et pour la deuxième fois depuis la création de la Biennale, c’est au tour de la Biennale d’art contemporain de Lyon de succomber à cette aspiration francophone en faveur d’un monde multipolaire, respectueux des diversités – notamment culturelles – à l’heure où la mondialisation est trop souvent synonyme de monde aplati. Ce prix de l’artiste francophone viendra récompenser une œuvre affirmant que, dans ce spectacle mondialisé du quotidien, la différence, cette terrible beauté, reste le meilleur passeport pour demain.

Pour télécharger le dossier de présentation du Prix de l’artiste francophone, il faut cliquer ici

Les Commentaires ( 7 )

  1. de Jérôme Manin
    posté le 11 sept 2011

    « Malheureux celui qui lit sa gloire dans le regard versatile du public. » Fatou Diome

      Répondre

  2. de Pierro
    posté le 11 sept 2011

    Belle initiative, bravo Eric

      Répondre

  3. de Marc Espérandieu
    posté le 11 sept 2011

    Je compte bien aller faire un tour à la BAC. Qui sera le primé ?

      Répondre

  4. posté le 11 sept 2011

    Bonsoir Marc,
    nous élirons l’heureux récipiendaire mardi soir, avant la soirée des artistes, et le lauréat sera dévoilé mercredi soir, durant le vernissage.
    A suivre donc sur mon blog ou sur le site de la Maison de la Francophonie http://www.maisondelafrancophonie.fr

      Répondre

  5. de Marc Espérandieu
    posté le 11 sept 2011

    Merci Erick. Qui fera partie du jury ?

      Répondre

  6. posté le 11 sept 2011

    Nous serons au moins 5
    Georges Képénékian, maire adjoint de Lyon délégué à la Culture, Mme Akiko Miki, directrice artistique de la Triennale de Yokohama 2011, Mme Alexandra de Royere, collectionneuse, Mr Pierre Bal-Blanc, Directeur du Centre d’Art Contemporain de Bretigny et votre serviteur…

      Répondre

  7. de Jérôme Manin
    posté le 13 sept 2011

    « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » Edgar Faure

      Répondre

Poster un commentaire


× huit = 32