Pluie… Je tourne la page !

"La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre, c'est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères, une précipitation sempiternelle sans vigueur, une fraction intense du météore pur. A peu de distance des murs de droite et de gauche tombent avec plus de bruit des gouttes plus lourdes…"
Je n'ai pas la patience (hélas !) de Francis Ponge, ce grand poète, et, face à la pluie qui a inondé mon week-end, j'ai pris le parti d'en lire !

J'aime les poèmes de Francis Ponge, mais mon week-end campagnard en Saône-et-Loire devait être ensoleillé. Tant pis. Tellement de livres en retard. A commencer par celui d'André Gérin, le député maire communiste de Vénissieux. Les ghettos de la République a provoqué un véritable tollé sur les blogs de ses camarades de tout poils. Il faut dire qu'André Gerin cultive le non-conformisme dans un parti totalement sclérosé.
139 pages que j'ai lues d'une traite. Elles démarrent par son histoire personnelle, "blaireau dauphinois et fier de l'être". Son père "était un ouvrier-paysan, l'usine d'abord, la terre ensuite". Elève volontiers bagarreur, André passe un CAP de fraiseur avant d'intégrer Berliet. Je retrouve dans ses descriptions celles que ses collègues de l'époque m'ont raconté dans un ouvrage que je viens de rédiger pour Renault Trucks et qui raconte les années d'usinage à Vénissieux. Très vite, le militant prend le dessus et André se retrouve maire de Vénissieux. "1985-2007 : voici 22 ans que je suis maire de Vénissieux (…) C'est là qu'éclatèrent pour la première fois, en juillet 1981, ce que l'on ne nommait pas encore les "émeutes de banlieue", menées par des gamins que l'on n'appelait pas encore "sauvageons" ou "racailles".
C'était il y a 26 ans. 26 années durant lesquelles André Gérin a tenté de comprendre, d'analyser et de traiter le phénomène. Un livre où il parle vrai, de ses expériences d'élu de banlieue, de ses doutes et de ses certitudes qui, au fil du temps, ont volé en éclat, de l'économie parallèle, de l'islam, de l'insécurité… "Ce qui m'inquiète à présent : tout ce qui est républicain est contesté et un sentiment anti-France se développe." Il écrit aussi : "Sont perceptibles les germes d'une guerre civile, je n'exagère pas."
Dans sa préface, Eric Raoult, député UMP de Seine-Saint-Denis, qualifie ce livre de "décapant" et de "pied de nez à toutes celles et tous ceux qui préfèrent la facilité du "prêt à penser" au vécu de ce boulot de maire qui n'est pas vraiment de tout repos."
Je vous conseille fortement de l'acheter et de le lire… C'est bon d'entendre des rebelles…
Ce livre me fait penser à "La paix civile" que Charles Millon a publié en 1998. Il y écrivait "Je suis convaincu que si, depuis 40 ans, la question des banlieues avait été abordée avec pragmatisme et modestie, si l'on avait pris le temps d'écouter les habitants de ces quartiers, de discuter avec eux sans a priori idéologique, d'accepter leurs critiques sans les considérer immédiatement comme des poujadistes ou des racistes… nous aurions peut-être renoncé à l'urbanisme concentrationnaire, reconnu et respecté davantage l'autorité parentale, soutenu les mouvements d'éducation populaire. Nous aurions peut-être renforcé la présence des services publics et saisi l'importance, pour la sécurité et l'animation des quartiers, du maintien des petits commerces." (La Paix Civile, de Charles Millon, édité par Odile Jacob, page 179). C'était il y a 9 ans…

Autre livre que je vous recommande (eh oui, il pleuvait toujours !), Un monde de ressources rares, paru chez Perrin. Ce bouquin, ardu je vous préviens, est une œuvre collective du Cercle des Economistes et d'Erik Orsenna. Il fait suite au superbe Voyages aux pays du coton (paru chez Fayard en 2006). C'est le fruit de plusieurs mois de travail sur la rareté des ressources qui se retrouve au cœur de la nouvelle croissance mondiale.
Ce qui est le moins rare aujourd’hui, ce sont les raretés. "D'une certaine manière, la rareté est de retour. Elle change de forme. Contrairement à ce que suggère la conjoncture, notamment pétrolière, cette rareté n'est pas exclusivement celle de l'énergie, mais plus encore celle de l'eau, des ressources agro-alimentaires, de la santé ou de l'environnement."
Le Cercle des économistes et Erik Orsenna en ont dressé l’inventaire, cherché les raisons et, au terme de plusieurs mois de travaux, dont les Rencontres Economiques d'Aix-en-Provence de 2006, proposent quelques principes pour échapper à cette malédiction : l’urgence dans l’action, l’innovation dans les choix, la préférence pour le développement durable et la réorganisation de la gouvernance mondiale des ressources.
Une bonne agitation des neurones, idéale avant de redémarrer une semaine de travail.

Les ghettos de la République (Les quatre chemins), par André Gérin, 14 euros
Un monde de ressources rares (Perrin), par Le Cercle des Economistes et Erik Orsenna, 13,80 euros 

Les Commentaires ( 2 )

  1. de Martin
    posté le 20 mai 2007

    qu'il fasse beau. Tu pourras reprendre la lecture de Lyon People et de Match !! lol !

      Répondre

  2. posté le 5 jan 2012

    Best backlinks and website traffic service – we post your marketing message up to 100’000 forums worldwide price starting only from $29 Get amazing web traffic using amazing backlink blast available. We are able post your marketing post up to 100’000 forums worldwide, get thousands of backlinks and large targeted web traffic in very short time. Most affordable and most powerful service for web traffic and backlinks in the world!!!! Your post will be published up to 100000 forums worldwide your website or blog will get instant traffic and massive increase in seo rankings just after few days or weeks so your site will get targeted long term traffic from search engines. Order now: backlink service

      Répondre

Poster un commentaire


× trois = 15